Un blog pour se balader

News

Une demande pour Airbus

Pour certains, l’Airbus A220 est devenu le sauveur et l’épine dorsale de la flotte d’une compagnie aérienne. Lorsque Airbus a annoncé que la société avait finalisé l’achat d’une participation majoritaire dans le programme CSeries, la file d’attente de l’appareil s’est considérablement accrue. À la fin de 2017, le carnet de commandes ferme des CS100 et CS300, qui se sont tournés vers l’A220-100 et l’A220-300, s’élevait à 348 avions, selon Bombardier. Un an plus tard, Airbus a annoncé ses résultats de 2018 – y compris avec les 20 premières livraisons de l’A220, le carnet de commandes est passé à 480 des avions construits au Canada. Cependant, depuis lors, les grosses commandes sont rares et très éloignées et la durabilité à long terme du programme est discutable.
Néanmoins, le constructeur d’avions européen est convaincu que l’A220 possède toutes les références »pour conquérir le marché des 100-150 sièges, estimé être responsable de 7 000 avions. Cependant, tout comme en août 2019, la question demeure à ce jour – y a-t-il vraiment une demande pour l’avion en ce moment?
Airbus a annoncé ses résultats commerciaux pour septembre 2019, vol en avion de chasse reflétant les commandes et les livraisons que le constructeur a obtenues au cours de la période de 30 jours. Le constructeur a livré 71 appareils au total, 30 de plus par rapport à août 2019. Sur les 71 appareils, 55 étaient des avions à fuselage étroit: 48 de la famille A320 et 7 A220.
Alors qu’Airbus a augmenté sa productivité A220, alors que la société basée à Toulouse a livré quatre A220 supplémentaires par rapport à août 2019, sa campagne de vente a été plutôt terne. Le constructeur n’a réussi à obtenir que deux clients pour son plus petit avion monocouloir – deux compagnies aériennes non divulguées se sont fermement engagées à prendre respectivement dix et quatre appareils Airbus A220.
Au total, 435 A220 sont alignés pour entrer dans le processus de fabrication, avec 116 lettres d’intention ou protocoles d’accord pour l’avion en attente de signatures finales pour sceller les accords. Plusieurs autres compagnies aériennes, dont Interjet, s’attardent sur l’idée de commander des avions Airbus A220.
Mais pour l’instant, le mois de septembre n’a apporté qu’un éclat de la demande espérée d’Airbus. Il s’agissait d’une amélioration par rapport à août 2019, lorsque le constructeur avait annulé les commandes de l’A220, qui devrait conquérir la part du lion du marché des avions de 100 à 150 sièges. Lorsque les deux usines du Québec et de Mobile sont en plein essor, Airbus espère construire plus de 14 avions par mois
La question est, où iront ces jets si la demande est encore assez terne? Considérant que par rapport à août 2019, le carnet de commandes d’A220 d’Airbus n’a augmenté que de sept appareils en septembre 2019?

Comments are disabled.